Utilisation et impact des communications dans un contexte de crise : le 11 mars 2011 au Japon

Source : http://www.bulletins-electroniques.com/ (lien vers la page spécifique au bas de cet article)
Auteur : LABAT Maxime

Extrait
« Le séisme du 11 mars 2011 a incontestablement changé la vie d’un grand nombre de personnes au Japon. De nombreuses zones ont été sinistrées et les autorités travaillent à la reconstruction depuis le premier jour de cette crise.

Un évènement touchant une grande partie de la population a immédiatement pour conséquence une utilisation inhabituelle des réseaux de communication. Le Grand Séisme de l’Est du Japon n’a pas dérogé à cette règle. Tout le Japon a massivement utilisé les moyens de communication : principalement pour rassurer leurs proches et prendre de leurs nouvelles (pas seulement dans les zones durement touchées par le tsunami, mais également dans la métropole de Tokyo), mais aussi afin d’obtenir des informations sûres et de les faire connaître en dehors du Japon.

Ce rapport vise à faire le point sur la réaction des divers réseaux de communication face à cette crise et la façon dont ils ont été utilisés. Il détaillera également les technologies de l’information mises en place afin d’apporter une aide d’urgence, ainsi que des solutions techniques permettant d’améliorer la réponse à une future catastrophe… »
Lire la suite et le sommaire détaillé ici :
http://www.bulletins-electroniques.com/rapports/smm12_002.htm

Vous y trouverez un document pdf disponible en téléchargement.
Publié le 1/01/2012 – 22 pages – pdf 2,2 Mo

Publié par

Christian Bouthier

Au Japon depuis 1982. Traducteur et interprète.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *