Hiroshima l’œil de Riva

Extrait de l’article paru dans Libération :
En 1958, avant le tournage au Japon de l’adaptation du roman de Marguerite Duras, l’actrice Emmanuelle Riva a photographié la ville et la vie. Ses clichés sont exposés à Tokyo.
D’Emmanuelle Riva, l’actrice qui illumine le film culte d’Alain Resnais, Hiroshima mon amour (1959), chacun connaissait la grâce, la beauté, la voix. Or, voici qu’une exposition itinérante au Japon (1), attendue en France mi-avril, éclaire, cinquante ans après la sortie du film, un talent caché de l’actrice française : la photographie. Emmanuelle Riva, 82 ans, est revenue en décembre à Hiroshima, en compagnie de Sylvette Baudrot, qui fut la scripte du long métrage. Elle y a présenté des dizaines de photos qu’elle avait prises avant le début du tournage, durant l’été 1958. Des centaines de photos qui rejaillissent somptueuses, saisissantes. Tombées du ciel.

Voir l’article de Michel Temman paru dans Libération

(1) A la galerie Ginza-Nikon de Tokyo jusqu’au 29 janvier, puis en février à la galerie Nikon d’Osaka, l’exposition «Hiroshima 1958» sera présentée à Paris, à la Maison du Japon (renseignements : www.mcjp.asso.fr), à partir d’avril. Une projection du film Hiroshima mon amour aura lieu ce jour-là en présence d’Emmanuelle Riva. A partir d’avril, sera lancé un cycle de films japonais des années 1950 sur Hiroshima.

Publié par

Christian Bouthier

Au Japon depuis 1982. Traducteur et interprète.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *