Au Japon, l’argent s’invite souvent au centre de la vie de couple

À lire sur le journal La Croix ICI. (23/12/2008), un article de Gilles de LESDAIN ( Tokyo ):
Au Japon, l’argent s’invite souvent au centre de la vie de couple
Extrait : Le faible taux d’emploi chez les femmes et le coût de l’éducation des enfants contribuent à monétiser les relations conjugales
.
Le magazine économique
Aera a publié en novembre une étude sur ces Japonaises en quête de mariage. Un phénomène important puisque, selon les chiffres de 2005, 32 % des femmes entre 30 et 34 ans étaient célibataires, un statut mal vu dans l’archipel.

Publié par

Christian Bouthier

Au Japon depuis 1982. Traducteur et interprète.

2 réflexions au sujet de « Au Japon, l’argent s’invite souvent au centre de la vie de couple »

  1. 1/3 encore célibataires ?
    Etonnant… moi j’ai été frappé par le nombre de jeunes couples, formés très tôt, autour de la vingtaine. Les unions ne doivent donc pas durer.
    Déjà que le gouvernement japonais s’inquiétait de la prostitution des filles, si en plus, dans le cadre d’une union normale l’argent est encore au centre des ébats, c’est pas terrible. J’ai un peu peur que ça donne des filles de plus en plus matérialistes et donc de plus en plus dignes de prostituées (puisqu’on parle de monnayer sa relation quelque part).

  2. Je dois bien avouer que ca ne m’étonne pas du tout ce comportement …
    Le Japon manque de social pour aider les mères et rendre moins cher l’éducation. Je pense que cette situation de la femme celibataire ne s’améliorera pas de si tôt.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *