SEJT réunion de février 2001

La prochaine réunion de la SEJT se tiendra le vendredi 23 février à la Maison Franco-Japonaise (salle 601).
La conférence présentée par Franck Michelin, étudiant-chercheur en Histoire aura pour thème:

« L’intrusion japonaise en Indochine francaise en juin 1940, faits, causes et objectifs ».

En juin 1940, le Japon decide de profiter des difficultees qu’affronte la Grande-Bretagne et, surtout, de l’ecroulement de la France. Enlise en Chine, bloque au nord par la masse redoutable de l’URSS, mais refusant pour autant de faire machine arriere car voulant tout prix briser la loi d’airain imposee par les puissances occidentales en Extreme-Orient, il
recherche vers le sud une porte de sortie, une solutions a ses problemes economiques et politiques.
La France, sans moyen militaire lui permettant d’envisager une resistance, sans possibilite de recourir a l’aide d’une puissance alliee depuis qu’elle est sortie de la guerre en se soumettant a l’Allemagne, laisse penser au Japon qu’elle le laissera, cette fois, obtenir en Indochine les avantages qu’il convoite depuis deja plusieurs annees. La colonie, isolee, abandonnee, accepte alors de fermer sa frontiere avec
la Chine, et d’accueillir une mission de surveillance japonaise – mission qui va alors avoir pour veritable objectif de preparer
l’occupation de fait de la colonie, ainsi que l’obtention d’avantages economiques.
Qu’est ce qui pousse alors le Japon a passer de simples menaces a une veritable intervention ? Sont-ce des causes objectives, telles que la necessite de trouver une solution rapide au conflit chinois, ou encore de pallier les deficiences de son economie au moment ou il est de plus en plus isole sur la scene internationale. Ou au contraire, plutot que
d’obtenir une serie de causes profondes, sa politique serait-elle l’expression d’un grand projet politique qui consisterait en la construction d’un empire meridional?

Franck Michelin

Publié par

Christian Bouthier

Au Japon depuis 1982. Traducteur et interprète.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *